Arrêt Krishna

Aux environs de 17h30, au croisement des boulevards St Germain et St Michel, chantaient, dansaient tout en jouant de la musique quatre hommes et deux femmes Hare Krishna. Deux d’entre eux, vêtus d’habits plus « occidentaux » et qui n’avaient aucun instrument en mains, distribuaient des tracts invitant les passants à la Ratha Yathra, fête hindouiste célébrée publiquement ce premier juillet à Paris. Je ne faisais que passer, mais je n’ai pas manqué de récupérer un document (ci-dessous), accompagné d’un sourire.


Guillaume Roucoux

Doctorant à l'EPHE/Paris 8, membre des laboratoires GSRL/LabTop/CEFEG

More Posts - Website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *